index index
 
INSCRIPTIONSseparadorCONTACT
  présentation
méthode
inscriptions
conditions d'utilisation
accréditations
  ES
GA
EN
 
Cours Standard | Cours Spécial | Programmes Spéciaux | Ateliers & Activités | Thêátre | Étudier à La Corogne | La Galice
Santiago de Compostela

un tour en Galice
langue galicienne
pays de pierre
rites ancestraux
fêtes populaires
mythes et légendes
gastronomie
vous êtes ici: DÉBUT >>un tour en Galice
Into this section, you can visit this documents too:

    > Dolmens
    > Pétroglyphes
    > Ponts
    > Huttes
    > Milladoiros
    > Hórreos
    > Pazos
    > Les châteaux

Monastères, églises et cathêdrales

La Galice a de nombreux monastères qui étonnent par leur grandeur. Ils sont généralement situés dans de magnifiques lieux naturels. La plupart ont leur origine au VIIème siècle, mais ils ont ensuite subi une transformation architectonique. Nous avons ici des trésors du roman, de la renaissance et du baroque.

La Ribeira Sacra offre l’un des paysages les plus majestueux de Galice. Quelques-uns des monastères les plus anciens se trouvent le long des canyons du fleuve Sil, accompagnés des vignobles produisant l’un des vins les meilleurs

image

Il y a beaucoup d’églises sur tout le territoire galicien, peut-être est-ce là le reflet du grand effort de christianisation pour lutter contre les pratiques païennes. Dans de nombreux cas, elles ont cependant résisté, faisant qu’en Galice se côtoient le païen et le chrétien en un mélange devenu tout naturel. L’art roman et le baroque en ont laissé des traces dans tout le pays.

Nous avons cinq cathédrales en Galice. Sans aucun doute, la plus connue est celle de Saint-Jacques de Compostelle, but des pèlerins venus visiter la tombe de l’apôtre Saint-Jacques dès le Moyen-âge. Mais certains préfèrent croire qu’il s’agit non de Saint-Jacques mais de Priscilien, un ascète et évêque du IVème siècle, promoteur d’une philosophie hérétique proche des croyances de l’époque des fortifications et dont les adeptes étaient nombreux dans nos terres. Il fut assassiné en raison de son hérésie et on dit que ses disciples l’ont ramené en Galice. Le parallélisme avec la légende de l’apôtre est évident. Il est possible qu’on ne sache jamais la vérité mais ceci est une nouvelle preuve de la fragilité de la frontière entre le païen et le chrétien.



ÉCOLE PARALAIA  |  école d'espagnol  |  e-mail