index index
 
INSCRIPTIONSseparadorCONTACT
  présentation
méthode
inscriptions
conditions d'utilisation
accréditations
  ES
GA
EN
 
Cours Standard | Cours Spécial | Programmes Spéciaux | Ateliers & Activités | Thêátre | Étudier à La Corogne | La Galice
Santiago de Compostela

un tour en Galice
langue galicienne
pays de pierre
rites ancestraux
fêtes populaires
mythes et légendes
gastronomie
vous êtes ici: DÉBUT >>un tour en Galice
Into this section, you can visit this documents too:


PARALAIA et autres légendes




Paralaia, “pierre de pierre”, est un nom de légende. “A Paralaia” est un mont qui accueille les bateaux arrivant au port de Moaña. C’est un endroit de légendes et histoires fantastiques. Nous allons vous en raconter quelques-unes:

imageSi vous voulez devenir riche, à Paralaia il y a une grotte remplie de trésors et d’enchantement. On raconte que la grotte communiquait avec la mer par des passages souterrains. Les gens de l’endroit racontent que la nuit de la Saint-Jean était propice à s’emparer des trésors cachés. Dans la grotte vivaient des “mouras”, des mauvaise fées qui sortaient la nuit pour laver et coiffer leurs longs cheveux.

On raconte qu’il y a une statue de femme dans la grotte. Mais pas n’importe quelle statue. Un marquis est prisionnier à l’intérieur car une mauvaise fée lui jeta un sort. Pour le défaire, seule une jeune vierge peut lui venir en aide. Afin de le libérer du sort qui lui a été jeté, elle devra casser la statue en sa moitié en utilisant pour ce faire une épée qui attend patiemment, à côté de la statue, la venue de la jeune fille.

On raconte qu’en 1895, un homme frappa à la porte du château du Rosal et demanda à la propriétaire une voiture pour aller à la grotte de A Paralaia. La femme lui prêta une voiture et deux serviteurs. Lorsqu’ils arrivèrent sur les lieux, l’homme entra dans la grotte et soudain une forte tempête se leva et fit rage. Les serviteurs du Rosal attendaient dehors. Peu après, l’homme sortit en portant une figurine de saint sur son dos. Ils l’emmenèrent à la plage de la Xunqueira, descendirent la figurine jusqu’à la mer. L’homme la monta et, comme par magie, disparut sans laisser de trace.

Un an après, il envoya un cadeau à la propriétaire. C’était un très joli foulard de soie. Sur une note, il la remerciait de son aide et lui indiquait que pour se rappeler de lui il lui suffisait de poser le foulard en un lieu de son choix. C’est ce qu’elle fit. Elle le posa sur la branche d’un noyer dans son jardin. Selon ce qu’on raconte, bien lui en prit de ne pas se le mettre autour du cou car le lendemain foulard et noyer avaient disparu. Quelle étrange manière de remercier quelqu’un!

Deux princesses n’eurent pas la même chance car elles furent changées en pierre, la Pierre de Mici, et elles ne pouvaient se changer de nouveau en femmes que tous les cent ans. Lors de l’une de ces occasions, elles dansaient très heureuses lorsqu’un jeune homme apparut. Elles lui contèrent leur histoire et lui demandèrent de les aider à se libérer de ce sort à jamais. Il devrait revenir le lendemain et elles sortiraient de la pierre changées en serpents. Il devrait les mettre dans un sac sans avoir peur et recevrait leurs trésors en récompense.

Le lendemain, le jeune homme revint mais lorsqu’il vit les serpents il eut si peur qu’il cria et que les deux jeunes femmes tombèrent moribondes. Profitant des circonstances, il entra dans la grotte et vit avec étonnement tout l’or qui s’y trouvait. Soudain, les deux soeurs apparurent, toujours sous l’apparence de serpents. Elles lui reprochèrent sa lâcheté et disparurent en emportant l’or avec elles. Dès lors, les princesses attendent la fin du monde pour récupérer leur forme humaine…

Il y a encore beaucoup d’autres d’histoires sur la grotte de A Paralaia, et nous vous les raconterons. Dans notre école, nous essayerons de vous enrichir en connaissance et de vous faire passer de bons moments en découvrant le monde légendaire de la Galice. Vous tomberez sous son charme!



ÉCOLE PARALAIA  |  école d'espagnol  |  e-mail